×

FAIRE DU SHOPPING DEPUIS

DU 22 AU 29 MAI | Celinni celebre la fete des meres | -15% sur toutes nos collections | 5% de cashback

Diamants célèbres : L’histoire du diamant Hope

L’histoire du diamant Hope :

Un joyau mythique

 

Le diamant Hope suscite depuis des siècles, à la fois crainte et fascination. Une des pierres précieuses les plus connues au monde.

Il y a beaucoup de légendes autour de ce diamant d'un bleu hypnotisant.  

Il a la réputation d’être un diamant maudit. Il existe plusieurs histoires ou légendes autour de ce diamant qui sont toutes plus tragiques et mystérieuses les unes que les autres.

Le Hope est un diamant bleu de 45.52 carats. C’est le plus grand diamant bleu jamais découvert. Sa clarté est VS1 et il est taillé en coussin. Un coussin antique brillant avec une ceinture à facettes et des facettes supérieures sur le pavillon. Ce diamant, découvert en Inde, est source de convoitise et d’admiration.

Le Hope tire son nom d’une riche famille qui a possédé le fameux diamant bleu pendant plusieurs décennies entre 1824 et 1902.

La légende raconte que tous ses propriétaires successifs ont connu une fin de vie troublée, malheureuse, voire tragique.

Aujourd’hui, il réside au national Museum of Natural History à Washington D.C.

La pierre présente un type de luminescence inhabituelle intense et fortement coloré : après exposition à la lumière ultra-violette à ondes courtes, le diamant produit une phosphorescence rouge brillante qui persiste quelque temps après que la source lumineuse soit éteinte. Cette qualité étrange du Hope peut avoir contribué à alimenter sa réputation de diamant maudit.


 

Histoire du diamant

La période Française

Ce magnifique diamant a été ramené d’un voyage en Inde par Jean-Baptiste Tavernier. Il a ensuite revendu le diamant à Louis XIV.

D’après la légende ce diamant aurait été volé sur une statue de la déesse Sitâ en Inde. Ce qui aurait déclenché la malédiction du Hope.

Plusieurs rumeurs murmurent que le Hope est maudit et tue ceux qui entrent en sa possession. Tavernier (le premier acquéreur du Hope) fut, selon la légende, dévoré par des bêtes sauvages après avoir été ruiné. Alors qu’en réalité il est simplement mort de vieillesse à Moscou.

Louis XIV fait tailler le diamant pour optimiser son éclat, il passe de 112,5 carats à 67,5 carats.

En 1792, le diamant fut volé lors du vol des joyaux de la couronne de France. Les voleurs quittent la France vers l’Angleterre avec le diamant maudit.

La pierre fut retaillée pour être revendue plus facilement. Une pierre aussi grosse à plus de mal à se vendre. Il est préférable d’avoir une pierre de taille moyenne pour ne pas éveiller les soupçons.

On perd sa trace pendant 20 ans et 2 jours. Le diamant est retrouvé au moment où le vol de cette pierre est prescrit en France.

 

Période Britannique

Vers 1824, la pierre avait été taillée et fut vendue à Thomas Hope. Un banquier londonien qui etait membre d’une riche lignée. Il mourut en 1831. La pierre devient un héritage familial qui se transmet pendant plusieurs générations sur des décennies. Il est souvent transmis sous forme « d’assurance-vie ».

En 1902, la pierre est revendue par la famille au joaillier Londonien Adolphe Weil. Ce joaillier revend par la suite cette pierre pour 250 000 dollars au courtier américain Simon Fränkel.

 

Période Américaine

Les propriétaires du Hope se succèdent durant le XXe siècle. Au cours de cette période, Pierre Cartier achète le Hope. La maison de joaillerie le revend ensuite à Evalyn Walsh Mclean.

Par la suite Henry Winston l’acquis en 1949. Il en fit don au Smithsonian Institute avant sa mort.

Le saviez-vous ? Afin de rendre le transport du diamant aussi discret que possible et sûr, Harry Winston envoie le Hope par la poste dans un petit colis enveloppé dans du papier kraft au Smithsonian Institute.

Aujourd’hui à Washington, une pièce lui est entièrement dédiée et c’est le 2e objet d’art le plus admiré au monde après la Joconde.

 

Est-il maudit ?

Le meilleur exemple qui illustre la légende de cette malédiction, ce sont Louis XVI et Marie-Antoinette. Ils ont été les propriétaires de ce diamant bleu jusqu’au vol de ce dernier en 1792. Ils se sont fait décapiter quelques années plus tard. Ils sont souvent cités comme victimes de la malédiction.

D’autres exemples :

 - George IV d’Angleterre acheta le diamant. Il tomba malade, faillit mourir et peu de temps après devient fou et meurt 9 ans plus tard.

- Un joaillier grec possédait le bijou, il tomba dans un précipice avec sa femme et se tua.

 

Qui est son propriétaire actuel ?

Le Smithsonian Institute en est le propriétaire actuel du Hope. Il est exposé à Washington.

Le diamant, était-il dans le Titanic ?

Le saviez-vous : Le Hope est le diamant qui a inspiré le collier « le Cœur de l’océan » dans le film Titanic.

Le cœur de l’océan dans le film Titanic n’est pas le vrai bijou, mais il en est inspiré. Une légende dit que le Hope aurait été sur le Titanic. Pour beaucoup, le Hope est responsable du naufrage du Titanic. Mais c’est une légende, car le bijou ne se trouvait pas à bord au moment du naufrage.

L’impact de « Titanic » sur la renommée du Hope :

Grâce au « Cœur de l’océan », le Hope devient mondialement célèbre.

La vraie pierre n’a jamais coulé avec le Titanic mais sa réputation de diamant maudit a permis d’établir une légende internationale.

« Le diamant Hope a causé des ennuis à tous ceux qui l’ont possédé » : dettes, ruine, mort, destin tragique…

Aujourd’hui, le diamant est estimé à 350 millions de dollars.

Le Hope n’est pas un saphir, mais bien un diamant bleu d’une rareté incroyable.

 

L’histoire du Hope : Focus sur Pierre Cartier et Evalyn Walsh Mclean

Au XXe siècle, la maison de joaillerie Cartier décide « de ne vendre que de gros bijoux » avec l’arrivée de clients de plus en plus prestigieux.

Pierre Cartier investit dans une incroyable pierre précieuse en 1910, en prenant des risques considérables pour la maison Cartier. Il obtient le Hope. Si la maison n’arrive pas à vendre cette pierre, ce sera une grande perte pour Cartier et le diamant pourrait mettre en péril la maison. Pierre Cartier obtient tout de même le diamant Hope, ce diamant maudit avec une grande histoire derrière lui. Il fallait trouver un client, ce qui n’est pas une chose facile malgré la beauté stupéfiante de ce diamant. Pierre fait appel à ses frères pour faire rayonner cette beauté à l’international. La cible de Pierre Cartier pour ce diamant hors norme, c’est une riche héritière avide de posséder un bijou unique provenant de Paris. Loin d’être découragé par l’hypothétique malédiction du diamant, Pierre Cartier pense même que ces histoires peuvent jouer en sa faveur et il utilise la légende pour attirer de futurs clients.  

L’héritière américaine Evalyn Walsh McLean est la cliente parfaite pour acheter ce diamant. Elle souhaite acquérir toujours plus de bijoux. Elle a une fortune démesurée grâce à son père. C’est également la femme de Ned Mclean. Le couple possède une fortune affolante et démesurée.

Pierre Cartier rencontre le couple à leur hôtel pour les convaincre de faire une folie en s’offrant le Hope. Pierre Cartier joue la carte du mystère en posant devant les deux milliardaires un paquet scellé sans leur révéler le contenu. Pierre ayant attisé leur curiosité, il retrace l’histoire rocambolesque du Hope, jusqu’à son arrivée dans leur chambre d’hôtel. Son public est captivé, mais cela ne convainc pas complètement le couple. Pierre Cartier repart avec sa pierre sous le bras.

Il décide de changer le sertissage du diamant et il le prête pendant quelques jours à Evalyn Mclean. La femme se laisse convaincre et ne quitta plus ce magnifique bijou. Le couple décide d’acheter le Hope pour 180 000 dollars. (Environ 5 millions d’euros aujourd’hui)

La famille cartier est soulagée et la maison de joaillerie n’est pas en péril.

Le processus de vente est compliqué, mais finira par aboutir. Les frères Cartier décident de lancer une action en justice contre le couple qui tarde à payer le bijou. Ce qui empêcha Cartier de faire un large bénéfice à cause de tous les frais juridiques engendrés.

 

Pourquoi est-il aussi cher ?

Sa couleur d’un bleu si intense est la principale raison de son prix exorbitant. Sa couleur est décrite comme un bleu gris Fancy dark. Le Gia a examiné la pierre en 1996 et lui a donné le label de Fancy Deep grayish blue. Chez Celinni, il est possible de vous procurer un diamant bleu, un saphir bleu, une Tanzanite… Des couleurs qui pourraient se rapprocher de ce magnifique joyau admiré de tous.

Les diamants les plus célèbres

Les diamants célèbres fascinent pour leur beauté et leur rareté. Chaque diamant a une histoire unique. Ces diamants suscitent toujours la fascination. Ces diamants fascinent par leurs caractéristiques uniques : Leurs poids, leur couleur, leur provenance mais aussi la part de mystère qu’ils abritent. Ces diamants ont été dans les mains de personnes atypiques, ou importantes qui ont marqué l’histoire.

 

Le Cullinan :

Le diamant le plus célèbre d’Afrique du Sud.  3 160 carats : C'est le plus gros diamant brut jamais découvert. Il a été découvert en 1905. Le Cullinan fut fractionné en 9 énormes diamants. Le Cullinan I ou grande étoile d’Afrique d’un poids carat de 530,2 carats. Il orne le sceptre britannique. Le Cullinan II pèse quant à lui 317, 40 carats. C’est un diamant taille coussin monté sur la couronne d’Angleterre. Tous les deux sont exposés à la tour de Londres avec l’ensemble des joyaux de la couronne britannique. 

Diamant Koh-I-Noor :

 Un joyau qui fait la fierté de la couronne britannique. Son nom signifie « Montagne de lumière » en persan. C’est le plus ancien diamant célèbre. Son origine remonte à plus de 7 siècles. Il pèse 108.93 carats. Ce magnifique diamant est actuellement serti sur la couronne de la famille royale britannique. Le Koh-I-Noor a connu une histoire mouvementée. Selon une légende, ce diamant porterait malheur aux hommes qui le portent, mais pas aux femmes. Le diamant à changé plusieurs fois de propriétaires et de continent au cours des siècles. D'abord l’Inde, son pays d’origine, puis l’Angleterre. Le diamant aurait été offert à la reine Victoria puis la reine Elisabeth hérite du joyau.  

 

Le Régent :

L’un des diamants les plus célèbres au monde. Il Fut découvert en Inde. Son poids est de 410 carats. Le régent fut intégré au trésor royal de France : Louis XV le portera sur sa couronne lors de son sacre en 1722 et Marie-Antoinette, souvent le portait en bijou. Il fut volé en 1792, mais très vite retrouvé.  En 1797, il est mis en gage pour financer notamment les campagnes d’Italie de Napoléon, mais il est racheté 5 ans plus tard.  Lors de son exil Marie-Louise, épouse de Napoléon, emporta le régent avec elle jusqu’en Autriche mais il fut vite restitué à la France. Ce diamant est inséparable de la France. Le régent réintègre alors le trésor royal. ;Aujourd’hui, le Régent est visible au Louvre.

 

Golden jubilé :

 C’est l’un des diamants taillés les plus lourds au monde. Son poids est de 545.67 carats. La pierre brute du Golden jubilée pesait 755 carats. Il a été trouvé en Afrique du Sud. Le diamant brun est taillé en coussin.  Le diamant a été vendu par la de Beers à la famille royale de Thaïlande qui le fit sertir sur le sceptre royal.

 

L’Argyle Phoenix :

Un incroyable diamant rouge de 1.56 carats de forme ronde découvert en Australie. Ce diamant d'une couleur exceptionnelle vaut aujourd'hui 2 millions de dollars. Il a trouvé un acquéreur en 2013. Les diamants roses, bleus et rouges sont les plus rares. Leur prix se négocie en moyenne 50 fois plus cher que le prix d’un diamant blanc.

 

Les mystères du black Orlov :

Le black Orlov est un diamant noir : Il est entouré de mystère et de superstitions. Au XIXe siècle, il aurait appartenu à une pierre de 195 carats à l’état brut qui aurait été utilisé comme un œil dans une statue de Brahma, dans un temple en Inde. D’après la légende, il aurait été volé par un moine et serait à l’origine de 3 suicides mystérieux. Considéré comme maudit, il aurait été coupé en 3 morceaux pour rompre la malédiction.

Partager ce contenu

Articles en relation