10% de remise avec le code TT1225MC22FR - Une boîte d'oursons en chocolat Cyril Lignac offerte dès 999€ !

Les Certificats internationaux du Diamant

Les Certificats internationaux du Diamant

Chaque diamant est unique, aucun diamant ne se ressemble et aucun diamant aura les mêmes caractéristiques qu’un autre. Ils sont comme nous, chaque Homme est différent et aura des caractéristiques différentes.

Pour s’identifier un Homme va avoir une carte d’identité ou bien un passeport. Pour le diamant c’est pareil sauf que ça s’appelle un certificat de gemmologie. Nous étudierons dans cet article le certificat GIA, le certificat du laboratoire HRD et le certificat du laboratoire IGI.

Qu’est-ce qu’un certificat de gemmologie ?

Un certificat est la carte d’identité du diamant. Il a fait son apparition dans les années 1970. Ce qui a chamboulé les coutumes de la profession. C’est l’arrivée d’une nouvelle norme. Ce certificat a de la valeur si et seulement s'il est certifié par un laboratoire agréé.

Quelles sont les caractéristiques d’un certificat gemmologique ?

Avec ce certificat, deux diamants ne peuvent pas être confondus. Il s’agit en fait d’un dépliant parfois plastifié sur lequel sont notées toutes les caractéristiques du diamant. (Fun fact : pour qu’un diamant ait un certificat il faut impérativement qu’il ait été expertisé). Chaque laboratoire a son propre format de certificat, grand, petit etc. Les laboratoires peuvent également proposer des services annexes comme l’option de sceller le diamant dans une boite en plastique ou l’inscription au laser du n° du certificat.

Qu’est-ce qui est inscrit sur le certificat du Diamant ?

Il sera inscrit sur ce certificat la totalité des caractéristiques du diamant. Comme nous sur notre carte d’identité : il y a notre prénom, notre nom, notre date de naissance, notre taille... Pour le diamant c’est pareil, sur le certificat sera généralement indiqué :

  • La forme de la taille (rond, émeraude, poire, cœur...)
  • Le poids du diamant en carat
  • Sa pureté exprimée en degré (SI1, VVS2...)
  • Son degré de couleur (D, E, F ...)
  • Sa fluorescence (faible, moyenne, forte...)
  • Ses proportions (Attention seulement et uniquement s’il s’agit d’un diamant brillant/rond)
  • Le polissage
  • La symétrie du diamant
  • L’intégralité de ses dimensions à savoir : hauteur ou épaisseur, diamètre (minimum et maximum) en millimètres
  • La taille de la colette, le % de la table, l’épaisseur du rondiste...
  • Les petits défauts de la pierre seront notés en commentaire mais les inclusions seront “dessinées” et représentées sur un schéma de la pierre qu’on appelle diagramme vue de haut et de bas
  • Pour finir : la date à laquelle a été fait le certificat

Chaque laboratoire va avoir sa spécialité. Par exemple le certificat GIA préfère indiquer la qualité du diamant alors que le certificat HRD va lui préférer indiquer les proportions du diamant.
Lorsque vous achetez un diamant avec son certificat, il est possible de vérifier sur les sites des laboratoire leur existence. Vous entrez le numéro du certificat et le poids en carat du diamant. Ainsi, vous pourrez également vérifier le vrai fondé des informations présentes sur votre certificat.

Comment se procurer un certificat diamant ?

Il y a différentes manières d’avoir un certificat pour votre diamant. La première est la plus simple c’est lors de l’achat d’un bijou Celinni, le certificat vous sera livré si vous le souhaitez. Mais si par exemple vous venez d’hériter d’une bague de votre grand-mère et vous ne savez pas s’il s’agit d’un vrai diamant. Vous pouvez faire votre demande d’expertise sur le site des laboratoires directement ou bien vous rapprocher d’un expert gemmologue qui vous permettra d’avoir un certificat. En effet, beaucoup de diamantaires, d’experts gemmologues indépendants travaillent avec les plus grands laboratoires.


Pour faire certifier un diamant, le délai est variable d’un laboratoire à un autre. L’échelle va de 24h à plusieurs jours voire semaines.

Quel est le coût d’un certificat ? Là encore il est variable en fonction des laboratoires. L’échelle peut aller de quelques dizaines d’euros à plusieurs centaines d’euros. Ça va dépendre du poids en carat du diamant et du type de certificat que vous voulez

(Fun fact : si vous achetez par exemple un diamant du laboratoire IGI le diamant peut être scellé dans une boite transparente. En fait cela signifie qu’il n’y pas de contestation à avoir, il faut bien évidement vérifier si la boite n’a pas été ouverte entre temps. Tous les laboratoires ne font pas ça, cette méthode est aujourd’hui le plus souvent remplacée par le laserscribe. Il s’agit d’une inscription au laser directement sur le rondiste avec le numéro du certificat et le nom du laboratoire comme sur le certificat GIA. Cette inscription est invisible à l’œil nu).

À quoi faut-il faire attention ?

Ce qui est pratique c’est que tout est inscrit sur ce fameux certificat, on peut donc savoir si on a un diamant de synthèse, un vrai diamant, un diamant artificiel... Et aussi si le diamant a eu droit à un traitement ou non. Il existe en effet des traitements qui permettent par exemple de modifier la couleur ou bien la pureté du diamant.

Les termes “Color Enhanced” ou “Clarity Enhanced” signifient qu’il y a eu un traitement soit de couleur soit de pureté. Il est donc important de bien regarder et lire le certificat. (Fun fact : les traitements et modifications faits en laboratoire font parfois baisser le prix du diamant. Une modification de la couleur décote le prix de diamant de –60 à -80%)

Quels sont les principaux laboratoires ?

Il existe plusieurs laboratoires mais les principaux sont : le GIA (Institut de Gemmologie Américain), le HRD (Haut Conseil du Diamant) et le IGI (Institut International de Gemmologie).

Le certificat GIA (Gemological Institute of America)

Le GIA est présent dans différents pays : États-Unis, Israël, Thaïlande, Afrique du Sud, Hong Kong, Japon, Botswana et en Belgique. Son siège est à Los Angeles. Il s’agit du laboratoire le plus célèbre et le plus réputé au monde. Reconnu par les professionnels pour sa fiabilité de ses analyses et sa confiance, ce laboratoire est parfait pour l’expertisassions des diamants et pas que !

Le GIA est aussi célèbre car il a créé et introduit le système de classification international. Il a été fondé en 1931 et est depuis la référence pour l’expertise des Diamants.

lire certificat GIA

Comment lire un certificat GIA ?

  • Le numéro du certificat : chaque laboratoire a son propre système de numérotation.
  • Dimensions, mesure du diamètre d’un diamant : “Le diamètre minimum / Diamètre maximum / Profondeur” sont affichées et sont des valeurs calculées au 100ème de millimètre
  • La forme et la taille : les formes du diamant : rond, poire, cœur, ovale et carré... Les styles de taille : Brillant, marquise, émeraude, princesse...
  • Le poids : les diamants sont pesés au millième de carats près grâce à une balance digitale. Sur le certificat, le poids du diamant est mentionné au 100ème de carats voire au 1000ème pour certains laboratoires.

Quelques définitions indispensables

Les proportions

Elles sont décrites en deux points : le pourcentage de table et celui de profondeur, les deux sont exprimés par rapport au diamètre de la pierre représentant 100%. La table du diamant représente la partie plane de la pierre. Les ratios correspondent au rapport entre le diamètre et la taille de la table ainsi que le rapport entre la hauteur de la pierre et le diamètre du diamant. Ces facteurs, à ne pas négliger, conditionnent la brillance et le feu du diamant grâce à une réflexion optimale de la lumière.

Le rondiste du diamant

Le rondiste est la ligne qui sépare la couronne (partie supérieure du diamant) de la culasse (partie inférieure du diamant). Le certificat décrit son état : très fin, fin épais, facetté, poli etc...

“Finish”, poli et symétrie pour la brillance de la pierre

Le terme “finish” définit la qualité polie de la pierre ainsi que sa symétrie. La symétrie du diamant se juge par l’alignement des facettes les unes par rapport aux autres. Il est très facile pour un expert de mettre en évidence ses propriétés grâce à une loupe.

La pureté ou Clarity Grade

La pureté du diamant se rapporte en sigles : IF (pour un diamant pur) et de façon décroissante VVS1 (very very slight inclusion), VVS2, VS1 (very slight inclusions), VS2, SI1 (slight inclusions), SI2, I1 (inclusions ou piqués), I2 et enfin I3. La qualité de pureté du diamant s’apprécie en classifiant les inclusions par leur taille, poids, couleur et nature. Les diamantaires examinent les diamants grâce au microscope et la loupe x10 et peuvent ainsi déterminer la nature des inclusions.

La couleur ou Color Grade

Il y a un classement de D à Z, D étant la couleur la plus exceptionnelle.

La fluorescence

Cette caractéristique se rapporte à la capacité du diamant à entrer en fluorescence lorsqu’il est exposé à la lumière ultraviolette. En règle générale plus il y a de fluorescence moins le diamant a de la valeur mais cela n’est pas toujours vrai, notamment pour les couleurs dites “basses” comme K et L, où la fluorescence permet de faire paraître la pierre plus blanche en masquant la teinte jaune ou brune avec une nuance de bleu.

Le “Plot”

Il s’agit d’une représentation graphique de la pierre et de ses imperfections. Chaque diamant est unique comme l’est une empreinte digitale. Cette représentation permet aux laboratoires d’identifier chaque pierre et de la rendre unique par rapport aux autres.

Commentaires

Les commentaires servent à mentionner les particularités de la pierre.

Plus d'information sur le certificat GIA : site du laboratoire GIA

Le certificat HRD

Le HRD est lui spécialisé dans les diamants. Il est d’ailleurs considéré comme étant le Haut Conseil du Diamant. C’est l’établissement officiel le plus reconnu dans le négoce et l’industrie du diamant en Europe. Le siège est localisé en Anvers, le centre mondial du diamant. Mais il est aussi présent en Inde et en Turquie.

Cependant, par rapport au certificat du GIA, certaines choses changent :

  • Il remplace l’appellation Internally Flawless ou IF pour les pierres pures par l’expression Loupe clean
  • Il n’indique pas le pourcentage de la hauteur totale mais détaille ceux de la couronne et du pavillon
  • Il indique dans la rubrique rondiste (Girdle) la hauteur de celui-ci en % en plus du critère d’épaisseur
  • Enfin il ne détaille pas dans la catégorie Finish le poli et la symétrie

Le laboratoire HRD est connu comme étant un excellent laboratoire et très fiable dans ses analyses. (Fun fact : ce laboratoire a mis en place un double code. Un code est donné au propriétaire du diamant l’autre est utilisé par le laboratoire. Ainsi, aucun gemmologue du HRD ne peut savoir à qui appartient le diamant qu’il doit examiner)

certificat type HRD

Plus d'information sur le laboratoire HRD : site internet du HRD

Le certificat IGI

Fondé en 1975 avec des laboratoires présents partout dans le monde : Anvers, New York, Bangkok, Mumbai et Tokyo, ce laboratoire a aussi la particularité de réaliser des expertises sur les pierres de couleurs et les bijoux finis.

Quelles sont les caractéristiques du IGI :

  • Il classe le poli et la symétrie dans la même catégorie
  • Lorsque le GIA utilise des valeurs numériques (en pourcentage ou en degré) pour les proportions, le laboratoire IGI utilise un statut de qualité (good, very good...)
  • Il n’indique pas le pourcentage de la hauteur totale mais détaille ceux de la couronne et du pavillon
  • Sur chaque certificat se trouve un petit hologramme infalsifiable en bas afin de garantir son authenticité

Tous ces laboratoires offrent des services qui montrent la même chose : une évaluation précise de la taille, de la clarté, de la couleur, du poids en carats...

Plus d'informations sur le laboratoire IGI : site internet de IGI

Pourquoi est-il important d’avoir un certificat de gemmologie ?

Le certificat est très important d’une part pour connaitre les caractéristiques du diamant d’autre part pour ne pas se faire duper ! Il est facile aujourd’hui de faire passer un diamant artificiel ou de synthèse pour un vrai diamant, or il est mentionné sur les certificats s’il s’agit d’un diamant naturel ou bien d’un diamant de synthèse. Il existe également un grand marché de la contrefaçon, certain n’hésite pas à copier quasi-identiquement les certificats de grands laboratoires. Il faut donc être très vigilent et se renseigner !

2À la place du numéro du certificat graver sur le diamant, il est parfaitement possible de graver autre chose comme “Je t’aime”, “Mon amour”, “À jamais”... Il s’agit là d’une personnalisation encore plus poussée pour votre diamant et ça le rendra unique. La plupart des laboratoires utilisent aujourd’hui le laserscribe pour leur diamant.

2Chaque laboratoire garde une copie de tous les certificats. Si vous égarez votre certificat, le laboratoire vous en fournira une copie.

3 Les certificats ne sont pas propres aux diamants. Il existe des certificats pour toutes les pierres précieuses comme l’émeraude, le saphir ou bien le rubis.

Les conseils du diamantaire :

Un certificat est très important, tout diamantaire vous expliquera l’importance de ce petit papier.

  • Lors de l’achat d’un bijou ou d’un diamant nous vous conseillons de toujours demander le certificat GIA, HRD ou IGI.
  • Vous pouvez demander conseil à votre diamantaire lors d’un rendez-vous pour qu’il vous explique les termes et vous montre par exemple la gravure au laser
  • Vous pouvez avoir un certificat de n’importe quel laboratoire indépendant mais nous vous conseillons de vous concentrer sur les trois principaux à savoir le certificat GIA, le certificat HRD et le certificat IGI.

Félicitations ! Vous êtes à présent un expert de la compréhension du certificat d’authentification du diamant. N’oubliez pas d’exiger le vôtre, lorsque le diamant choisi est certifié.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre